Les bienfaits des postures sur la tête

Les bienfaits des postures sur la tête

Sirsasana : la posture des bienfaits

posture et bienfiats
Sirsasana

Sirsa signifie « tête » en sanskrit. Cette posture fait partie de la famille des postures inversées, plus précisément, elle est symétrique d’équilibre sur les bras. Sirsasana n’est pas une posture de démonstration, si ce n’est l’expression des bienfaits du yoga sur votre corps et votre esprit. Prendre appui sur la tête peut paraître inutile voire difficile et pourtant, j’ai beaucoup de demandes dans mes cours quant à la réalisation de cette posture. J’ai donc décidé de vous proposer cet article ainsi que des exercices pour travailler cette posture dans mes vidéos Instagram.

En effet, en une seule posture, vous faites du bien à l’intégralité de votre corps, mais aussi à votre esprit car tout est lié (approche moniste corps/esprit).

La posture Sirsasana permet de :

  • Renforcer le cœur par stimulation du système cardio-vasculaire (le coeur ou myocarde est un muscle)
  • Favoriser le retour veineux du sang et le drainage lymphatique (la posture inversée lutte contre la rétention d’eau dans les jambes et les pieds)
  • Favoriser la musculature du haut du corps (moins habituée à servir d’appui)
  • L’inversion du centre de gravité permet de soulager les problématiques des éléments suivants : reins, organes et systèmes de digestions et organes génitaux.
  • Soulager les problèmes de céphalées (migraines, maux de tête)
  • Renforcer de la capacité pulmonaire (sollicitation particulière du diaphragme)

Sur le plan musculaire, cette posture travaille plus principalement les ischio-jambiers, le droit fémoral, l’abdomen, les muscles des épaules (dentelé antérieur et infra-épineux) et les triceps.

Il faut bien comprendre que cette posture engage votre corps dans son intégralité. Cette inversion modifie l’espace d’un instant le rapport de votre corps à la gravité et à la pesanteur terrestre.

Évidemment, comme tout est un, la posture dispense également ses bienfaits à l’esprit :

  • Mémoire et concentration
  • Travail de coordination et de mobilisation neuronale entre le cerveau et le corps
  • Travail sur les peurs, anxiétés et craintes.

Au début de l’apprentissage de cette posture Sirsasana, je vous conseille de vous en tenir à la demi-posture c’est-à- dire : sur la tête, les genoux pliés au dessus de la poitrine, se contenter de lever les jambes sans impulsion et maintenir la position sur plusieurs respirations.

Rappelons enfin que la posture Sirsasana est un asana : ce n’est pas une figure acrobatique ou de gymnastique. La mise en place ainsi que le retour de la posture (le mouvement dans son ensemble) sont aussi importantes que le maintien de la posture Sirsasana. De, même il est tentant pour le débutant de réaliser la posture en apnée mais réaliser Sirsasana en oubliant le pranayama, c’est-à-dire la respiration réduit les bienfaits de la posture. Il est donc nécessaire de prendre son temps d’apprivoiser cette posture en toute humilité. L’acquisition de cette posture impose une certaine exigence physique et mentale d’où une approche progressive (par étapes), de la discipline et de la régularité. Consentir ce minimum vous permettra d’éprouver un maximum d’émotions !

N’hésitez à me laisser un retour pour améliorer mon article.

Sirsasana : Prenez votre temps, rien ne sert de courir…la précipitation est souvent mauvaise conseillère !

Allez réaliser mon challenge IGTV dans mon Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *